"Impressions fortes", la nouvelle exposition du musée de Lodève (34) présente une centaine d'estampes de grands maîtres de peinture
"Impressions fortes", la nouvelle exposition du musée de Lodève (34) présente une centaine d'estampes de grands maîtres de peinture © France 3 / Culturebox

Dürer, Picasso, Degas : la gravure fait impression au musée de Lodève

Publié le 20/07/2017 à 12H27

Le musée de Lodève dans l'Hérault ouvre ses portes à la gravure et accueille pour la première fois en France une centaine d'estampes d'artistes majeurs. Dürer, Rembrandt, Goya, Degas, Corot mais aussi Pissaro, le parcours "Impressions fortes" permet de découvrir cette technique peu connue du XVe au XXIe siècle.

C'est l'une des très  belles expositions de l'été en Occitanie : "Impressions Fortes" ou l'histoire de la gravure à travers une centaine d'oeuvres magistrales. Une collection privée venue tout droit de Suisse jusqu'au Musée de Lodève (34).

Camille COROT(1796-1875) Le Songeur, [1854] Cliché-verre © Fondation William Cuendet & Atelier de Saint Prex / Musée de Lodève Camille COROT(1796-1875) Le Songeur, [1854] Cliché-verre © Fondation William Cuendet & Atelier de Saint Prex / Musée de Lodève


Le parcours permet aux visiteurs de découvrir les nombreux procédés rassemblés sous le nom d’estampe et que les plus grands noms de l'histoire de l'art ont pratiquée. 

Reportage : L. Beaumel / M. Hahn / S. Bonnefond / F. Rinauro

Pissaro, Picasso, Goya, Dürer : tous férus de gravure

Le parcours de l'exposition se divise en 7 sections thématiques où les planches d’artistes récents dialoguent avec des chefs-d’œuvre consacrés par l'Histoire. Si la technique a évolué au cours des années, l'attrait pour la gravure a toujours fasciné les artistes.  
Dürer (1471-1528), LE maître en la matière, découvre la gravure à 13 ans et apprend à se servir du burin et de la pointe avec son père. Il en a fait sa discipline et l'enrichit au grè de ses voyages. Ses oeuvres illustrent de nombreux ouvrages de référence. 

Albrecht DÜRER (1471-1528 ) Mélancolie I, 1514 Burin © Fondation William Cuendet & Atelier de Saint Prex / Musée de Lodève Albrecht DÜRER (1471-1528 ) Mélancolie I, 1514 Burin © Fondation William Cuendet & Atelier de Saint Prex / Musée de Lodève

Goya (1746-1828)  réalise une centaine d'oeuvres pour lesquelles il exécutait le plus souvent un dessin préparatoire avant de passer à la gravure. Chez le maître espagnol, la gravure fait donc partie intégrante de sa création, tout comme la peinture, et représente une partie importante de son intense activité créatrice.

 Francisco GOYA (1746-1828),Lluvia de toros, c. 1824, eau-forte, aquatinte et pointe sèche © Fondation William Cuendet & Atelier de Saint Prex / Musée de Lodève  Francisco GOYA (1746-1828),Lluvia de toros, c. 1824, eau-forte, aquatinte et pointe sèche © Fondation William Cuendet & Atelier de Saint Prex / Musée de Lodève

Degas (1834-1917) s'essaie lui aussi à la gravure et fait preuve d’une inventivité hors du commun. Il cherche par tous les moyens à obtenir des effets de couleur, de matière, de lumière grâce à des instruments ou des attaques inédites à l’acide.

Edgar Degas. Mary Cassatt au Louvre, 1879-1880. Gravure douce, aquatinte et pointe sèche sur simili japon. © Fondation William Cuendet & Atelier de Saint Prex / Musée de Lodève Edgar Degas. Mary Cassatt au Louvre, 1879-1880. Gravure douce, aquatinte et pointe sèche sur simili japon. © Fondation William Cuendet & Atelier de Saint Prex / Musée de Lodève

Parmi les oeuvres exposées dans le parcours "Impressions Fortes", il y a ce christ au visage paisible. Cette "Sainte Face" réalisée en  un seul trait par Claude Mellan au burin en 1649 reste une œuvre de référence plus de 350 ans après.

La sainte face du Christ Claude Mellan gravure au burin  © Collection BM Lyon La sainte face du Christ Claude Mellan gravure au burin  © Collection BM Lyon

"L'artiste a créé le volume grâce à l'éloignement ou rapprochement des lignes et des podis qu'il met dans son burin pour graver la plaque de cuivre", explique Yvonne Papin-Drastik, Conservatrice en chef, Directrice du Musée de Lodève.  

Détail de la Sainte-Face © Musée de Lodève Détail de la Sainte-Face © Musée de Lodève

Peintre impressionniste de la première heure, Camille Pissarro (1973-1903) s’est également intéressé à la gravure. Cette technique est même devenue une obsession pour le peintre qui l'évoque dans toutes ses lettres adressées à son fils. La plupart des estampes de l’artiste sont en noir et blanc et viennent nourrir son travail sur la couleur.

Camille PiISSARRO (1830-1903) Camille Pissarro, par lui-même, [1890-1891] Eau-forte, 186x177mm © Fondation William Cuendet & Atelier de Saint Prex / Musée de Lodève Camille PiISSARRO (1830-1903) Camille Pissarro, par lui-même, [1890-1891] Eau-forte, 186x177mm © Fondation William Cuendet & Atelier de Saint Prex / Musée de Lodève

Les eaux-fortes des grands maîtres italiens Canaletto, Piranese mais aussi ceux de l'école hollandaise dont Rembrandt expriment toute la richesse de l'art de la gravure. 

Harmenz van Rijn, dit REMBRANDT (1606- 1669), La Pièce aux cent florins, c,1649  © Fondation William Cuendet & Atelier de Saint Prex / Musée de Lodève Harmenz van Rijn, dit REMBRANDT (1606- 1669), La Pièce aux cent florins, c,1649  © Fondation William Cuendet & Atelier de Saint Prex / Musée de Lodève

Durant sa longue carrière, le frénétique Picasso a également eu sa "période" gravure. Une période qui s'apparente encore une fois à une véritable passion. On compterait pas moins de 30 000 gravures signées par l'auteur de Guernica.

Pablo PICASSO(1881-1973) Le Repas frugal, [1904-1913] © Succession Picasso Pablo PICASSO(1881-1973) Le Repas frugal, [1904-1913] © Succession Picasso

Aujourd'hui, l'art de l'estampe séduit toujours certains plasticiens d'art contemporain. Damien DeroubaixRémy Jacquier ou encore  Erik Dietman utilisent ces techniques ancestrales pour créer leurs oeuvres. 

500 ans de gravure : une technique et un art 

En déambulant dans le musée de Lodève, le visiteur découvre le panel complet de toutes les techniques de la gravure, des plus anciennes aux plus récentes. Car sous le terme générique de gravure on regroupe une dizaine de techniques différentes. Lithographie, eaux-fortes, aquatintes, xylogravure, burin, mais aussi photographie, une multitude de techniques permettent la reproduction des estampes. 

Giovanni-Battista PIRANESI (1720-1778) Le Pont-Levis, [1749] Eau-forte, © Fondation William Cuendet & Atelier de Saint Prex / Musée de Lodève Giovanni-Battista PIRANESI (1720-1778) Le Pont-Levis, [1749] Eau-forte, © Fondation William Cuendet & Atelier de Saint Prex / Musée de Lodève

L'exposition du musée de Lodève a été possible grâce au prêt de la Fondation William Cuendet & Atelier de Saint Prex basée à Vevey en Suisse. 
 

Par Odile Morain

@Culturebox

Infos pratiques

"Impressions fortes" Musée de Lodève Boulevard Gambetta, 34700 Lodève 8 juillet - 5 novembre 2017 ouvert tous les jours 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h et les jours fériés 6€ - tarif réduit : 4€ (12-18 ans / groupes à partir de 10 personnes) Gratuit pour les -12 ans / demandeurs d'emploi / handicapés / étudiants -25 ans. Musée de Lodève

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle