La maison-bulle de Jean-Louis Chanéac à Aix-les-Bains. 
La maison-bulle de Jean-Louis Chanéac à Aix-les-Bains.  © Nelly Chanéac

Aix-les-Bains rend hommage à Jean-Louis Chanéac, "architecte insurrectionnel"

Mis à jour le 30/09/2017 à 17H48, publié le 27/09/2017 à 14H20

Décédé en 1993, Jean-Louis Chanéac a conçu de nombreuses constructions audacieuses, principalement en Savoie. La ville d'Aix-les-Bains lui rend hommage en présentant 40 de ses réalisations : maisons, bâtiments publics et privés, plans d'urbanisme, mais aussi son domicile, une maison-bulle, qui vient d'être classée monument historique, 40 ans après sa création.

Reportage : D. Borrelly  / F. Ceroni / P. Maillard

Maisons-bulles, villes flottantes, cellules parasites, villes cratères... Jean-Louis Chanéac n'a cessé d'imaginer des réalisations innovantes et de mener des recherches sur l'habitat. Son credo : tenter de répondre aux défis liés à l'explosion démographique et à ses conséquences sur l'environnement. Sorti premier de l'Ecole du bâtiment de Grenoble en 1951, il s'est toujours efforcé d'apporter une réponse conjuguant les besoins élémentaires des habitants, les nécessités économiques et la préservation de l'environnement. 

Jean-Louis Chanéac devant ses différents projets.  © Collection Nelly Chanéac Jean-Louis Chanéac devant ses différents projets.  © Collection Nelly Chanéac

Architecture insurrectionnelle 

En 1968, il publie un "Manifeste de l'architecture insurrectionnelle" dans lequel il prône l'installation de cellules parasites se greffant sur des bâtiments existants. Il met en oeuvre cette idée en accrochant une "bulle pirate" à la fenêtre d'un immeuble de Genève. Un an plus tard, ses recherches sont couronnées par le Grand Prix international d'urbanisme et d'architecture. 

En 1971, il participe au concours pour la création du Centre Beaubourg (devenu Centre Pompidou) avec un projet aux formes ambitieuses, tout en rondeurs. Finalement, c'est le duo Renzo Piano-Richard Rogers qui l'emportera.

Maquette du projet de Jean-Louis Chanéac pour le Centre Beaubourg, 1974
	
		Donation Nelly Chanéac © Philippe Magnon / FRAC Centre Maquette du projet de Jean-Louis Chanéac pour le Centre Beaubourg, 1974 Donation Nelly Chanéac © Philippe Magnon / FRAC Centre

Au début des années 70, son architecture novatrice se heurte aux problèmes de réglementation. 

Mes recherches prospectives ont commencé au début des années 1960, époque à laquelle tout semblait possible. On pouvait imaginer à partir de fantastiques possibilités techniques (bien réelles) et de rapports sociaux nouveaux (utopiques) une société industrielle idéalisée. Au début des années 1970, ces possibilités étaient toujours bien réelles, mais la croissance économique sur laquelle nous avions tablé pour créer une plus-value a engendré la prolifération d’espaces simplistes traités comme une marchandise à découper en lots.

Jean-Louis Chanéac, 1976

Une ville flottante sur le lac du Bourget

Dans les années 70 et 80, il multiplie les constructions dans les Alpes, notamment à Aix-les-Bains, où il s'inspire des formes des montagnes. Parmi ses réalisations : le forum de Saint-Jean-de-Maurienne (1982), le plan d'aménagement de Chambéry-Technolac (1985), le plan du site olympique d'Albertville (1988) et l'aménagement du centre de Val d'Isère (1989-90). Il imagine aussi "Aixilia", une ville flottante sur le lac du Bourget mais ce projet ne verra jamais le jour. 

Aixilia, projet de ville flottante sur le lac du Bourget, Jean-Louis Chanéac, Aix-les-Bains, 1970.  © Collection Nelly Chanéac Aixilia, projet de ville flottante sur le lac du Bourget, Jean-Louis Chanéac, Aix-les-Bains, 1970.  © Collection Nelly Chanéac

Le plus beau témoignage de son oeuvre reste sans doute sa maison familiale à Aix-les-Bains, une maison-bulle en forme de haricot géant où réside toujours la veuve de l'architecte, Nelly Chanéac. Tout en courbes et en arrondis, cet ovni architectural vient d'être classé cette année monument historique, 40 ans après sa construction. 

La maison-bulle de Jean-Louis Chanéac à Aix-les-Bains.  © Capture d'écran France 3 Alpes La maison-bulle de Jean-Louis Chanéac à Aix-les-Bains.  © Capture d'écran France 3 Alpes

L'exposition organisée aux thermes historiques d'Aix-les-Bains présente 40 de ses réalisations aixoises, inspirées par la relation priviligiée qu'il entretenait avec la nature environnante et le lac du Bourget. 
Décédé en 1993 dans un accident de voiture, Jean-Louis Chanéac est considéré comme l'un des architectes les plus talentueux du 20e siècle. 

chaneac affiche


Par Stéphanie Loeb

@Culturebox

Infos pratiques

Rêves de lac - Jean-Louis Chanéac, architectures aixoises Thermes historiques Place Maurice Mollard 73100 Aix-les-Bains Jusqu'au 29 octobre Ville d'Aix-les-Bains

Aimez notre page Facebook
pour suivre toute
l'actualité culturelle